Utilisation de Turbo Pascal 7.0

Apprendre à manier les fichiers

Cette série de tutoriels est destinée à aider les débutants à prendre en main Turbo Pascal 7.0.

Voici tout ce qu'il faut connaître pour lire et écrire dans un fichier, et même plus.

2 commentaires Donner une note à l'article (5)

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Introduction

Qu'est-ce qu'un fichier ? C'est une partie de votre disque dur où sont stockées des informations à perpétuité (bon, après plusieurs années, ça peut commencer à devenir illisible…), à la différence de la mémoire RAM, qui est effacée constamment et qui perd toutes les données à chaque extinction de votre ordinateur.

Pour charger tous les exemples : ManiFich.zip.

II. Ouvrir un fichier

 
Sélectionnez
const NomFich = 'test.pas';
var F: File;
begin
  Assign (F, NomFich); FileMode := 0; Reset (F,1);
  Close (F);
end.

Voilà le code de base pour ouvrir un fichier.

Explications :

  • « File » : type fichier dans lequel est stocké le nom du fichier, la position du curseur de lecture/écriture, etc. Mais ces dernières ne sont pas accessibles directement (ce n'est pas un problème, allons-nous voir plus loin) ;
  • « Assign (F, NomFich); » : procédure qui stocke le nom du fichier (variable string NomFich) dans une variable de type File ou Text(type abordé plus loin) ;
  • « FileMode := 0; » : le fichier sera ouvert dans le mode lecture seule (0). Autre modes : 1 = écriture seule, 2 = Lecture et écriture ;
  • « Reset (F,1); » : ouvre le fichier dans le mode binaire (1 = longueur d'un enregistrement = mode octet/octet) ;
  • « Close (F) » : ferme le fichier.

III. Les erreurs

Si le fichier « test.pas » n'existe pas dans le répertoire courant, Turbo Pascal va s'arrêter avec un message d'erreur du genre : « Error 2: File Not Found », et le programme se bloquera en affichant le message suivant : « Runtime error 002 at adress … : … », ce qui n'est pas génial.

Pour intercepter les erreurs, il faut ajouter la directive « {$I-} » avant « Assign (F, NomFich); » et rajouter « {$I+} » après « Reset (F,1); ». La directive « {$I-} » interrompt la détection d'erreur d'entrée/sortie par Turbo Pascal, et « {$I+} » la réactive.

Il faudra ensuite lire le code d'erreur après « {$I+} », qui est donné par IOResult. Si cette variable est nulle, aucune erreur ne s'est produite ; sinon, elle contient un code d'erreur. Pour décoder ce code, utilisez mon utilitaire Liste en tapant le message d'erreur dans la liste « Runtime error ».

Les plus courantes :

  • 2 - Fichier introuvable ;
  • 4 - Répertoire introuvable ;
  • 5 - Fichier protégé en écriture (attribut lecture seule ou disquette protégée contre l'écriture).

IV. Créer un fichier binaire, puis y lire et écrire des données

 
Sélectionnez
const NomFich = 'essai.bin';

var F: File; Erreur: Byte;
a: Byte; b: Array[1..10] of char;
i: byte;

begin

{ Initialise les données }
for i := 1 to 10 do b := ord('A') +i;
a := 123;

{ Crée le fichier binaire, puis l'ouvre en mode lecture et écriture }
{$I-} Assign (F, NomFich); FileMode := 2; Rewrite (F); Reset (F,1); {$I+}
Erreur := IOResult;

{ Teste les erreurs de création du fichier }
if Erreur<>0 then begin
  Writeln ('Création du fichier impossible');
  Writeln ('Erreur ',erreur);
  Halt (Erreur);
end; 
{ Ecrit un octet }
BlockWrite (F, a, 1);

{ Ecrit 10 caractères }
BlockWrite (F, b, 10);

{ Réouvre le fichier, ce qui permet de retourner au début du fichier }
Reset (F, 1);

{ Lit un octet puis l'affiche }
BlockRead (F, a, 1);
WriteLn ('a = ',a);
{ Lit dix caractères puis les affiche }
BlockRead (F, b, 10);
for i := 1 to 10 do WriteLn ('b[',i,'] = ',b[i]);

{ Ferme le fichier }
Close (F);

end.

Voyons un peu les nouveaux éléments :

  • « Rewrite (F); »: crée un nouveau fichier ;
  • « IOResult »: vu plus haut, c'est le code d'erreur d'ouverture du fichier ;
  • « BlockWrite (F, a, 1); »: écrit un nombre (de type word) d'octets (de n'importe quel type) dans le fichier F (de type File) à la position actuelle ;
  • « BlockRead (F, a, 1); »: lit un nombre (de type word) d'octets dans le fichier F (de type File) à la position actuelle et les stocke dans a (de n'importe quel type) ;
  • on voit que « Reset (F, 1); » peut être appelé une nouvelle fois pour rouvrir le fichier et donc placer le curseur de lecture (et écriture) au début du fichier.

V. Créer un fichier texte, y lire et écrire des lignes de texte, puis l'effacer

 
Sélectionnez
const NomFich = 'essai.txt';

var F: Text; Erreur: Byte;
a: char;
txt: String;

begin

{ Initialise les données }
a := 'Z';
txt := 'Salut toi ! Ca va ?';

{ Crée le fichier texte, puis l'ouvre en mode lecture et écriture }
{$I-} Assign (F, NomFich); FileMode := 2; Rewrite (F); Reset (F); {$I+}
Erreur := IOResult;

{ Teste les erreurs de création du fichier }
if Erreur<>0 then begin
  Writeln ('Création du fichier impossible');
  Writeln ('Erreur ',erreur);
  Halt (Erreur);
end; 
{ Ecrit un caractère }
Write (A, txt);

{ Ecrit une ligne }
Writeln (F, txt);

{ Réouvre le fichier ce qui permet de retourner au début du fichier }
Reset (F);

{ Lit un caractère puis l'affiche }
Read (F, a);
WriteLn ('A = ',a);
{ Lit une ligne puis l'affiche }
ReadLn (F, txt);
WriteLn (txt);
{ Ferme le fichier }
Close (F);
{ Efface le fichier }
Erase (F);

end.

Nous remarquons que le code source n'a que peu changé. Voilà ce qui change :

  • la variable « F » est maintenant de type Text ;
  • lors de l'ouverture, on utilise « Reset (F); » et non plus « Reset (F,1); » ;
  • on écrit grâce au classique « Write[Ln] », sauf qu'il faut à chaque fois préciser la variable fichier au début de la parenthèse ;
  • on lit grâce au classique « Read[Ln] », sauf qu'il faut à chaque fois préciser la variable fichier au début de la parenthèse ;
  • pour effacer le fichier, il suffit de le fermer puis d'appeler « Erase (F); ».

VI. Fonctions complémentaires pour les fichiers accédés en mode binaire

Attention, ces fonctions ne fonctionnent que pour les fichiers ouverts en mode binaire (« Reset (F,1) ») !

 
Sélectionnez
const NomFich = 'essai.bin';

var F: File; Erreur: Byte; a: Byte;

begin

{ Ouvre un fichier en mode binaire et lecture seule }
{$I-} Assign (F, NomFich); FileMode := 0; Reset (F,1); {$I+}
Erreur := IOResult;

{ Teste les erreurs d'ouverture du fichier }
if Erreur <> 0 then begin
  Writeln ('Fichier introuvable');
  Writeln ('Erreur ',erreur);
Halt (Erreur);
end; 
{ Affiche la taille du fichier }
Writeln ('Le fichier fait ', FileSize(F), ' octets');
{ Se positionne au milieu du fichier }
Seek (F, FileSize(F) div 2 );

{ Lit un octet puis l'affiche }
BlockWrite (F, b, 10);

{ Réouvre le fichier, ce qui permet de retourner au début du fichier }
Reset (F, 1);

{ Lit un octet puis l'affiche }
BlockRead (F, a, 1);
WriteLn ('a = ',a);

{ Ferme le fichier }
Close (F);

end.

Les nouvelles procédures sont :

  • « FileSize(F) » : fonction donnant la taille en octets d'un fichier ;
  • « Seek (F, FileSize(F) div 2 ); » : positionne le curseur d'écriture/lecture d'un fichier.

VII. Remerciements

Merci à Damien Genthial pour ses corrections.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2001-2016 haypo. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.